CAP SUR L’OFFRE DE SERVICE DE SÉCURITÉ AUX NORMES INTERNATIONALES


27 juin 2018. Le Projet d’Appui à l’Amélioration de la Sécurité Intérieure au Tchad (PAASIT) a lancé officiellement ses activités lors d’une cérémonie riche en couleur à la Maison de la Femme, présidée par le Ministre de l’Economie et de la Planification du Développement, par ailleurs Ordonnateur National du Fonds Européen de Développement (FED), Issa Doubragne.

Financé par l’Union Européenne à travers le 11e FED pour un coût global de 20 millions d’euros, ce projet d’une durée de quatre ans, s’attèlera à rendre l’offre de service de sécurité intérieure du Tchad aux normes internationales. La question semble être une préoccupation partagée et le projet, bien identifié au regard du nombre et de la qualité des personnalités (corps diplomatique, acteurs de la société civile et responsables des forces de sécurité intérieure) ayant répondu présent à la cérémonie de lancement officiel.

Le Coordonnateur-régisseur du PAASIT, le Contrôleur Général de la Police, Abdoulaye Moyalta Georges a dans son allocution affiché l’ambition de ce projet qui ‘’sera de réconcilier la population et les forces de sécurité intérieure (FSI) par l’amélioration de l’image mais également les compétences de ces dernières’’.

L’ambassadeur, Chef de Délégation de l’Union Européenne Denisa Elena IONETE a pour sa part fait observer le nexus entre développement et sécurité et que le lancement du PAASIT marque une étape importance dans la collaboration entre le Tchad et l’Union Européenne. Convaincue de la connexion entre développement et sécurité, l’Union Européenne a financé un précédent projet qui a balisé le terrain et sur les cendres duquel le PAASIT est né ; le PAFSI (Projet d’Appui à la Réforme des Forces de Sécurité Intérieure).

L’importance du projet notamment le vaste chantier auquel il va s’atteler pour révolutionner la gouvernance de la sécurité intérieure est au centre de l’allocution du Ministre délégué à Présidence Chargé de la Défense Bichara Issa Djadallah, lequel a exprimé toute sa gratitude à l’Union européenne et instruit les FSI (la Gendarmerie Nationale, la Police Nationale et la Garde Nationale et Nomade du Tchad) d’opérer dorénavant en symbiose avec les populations pour plus d’efficacité dans l’accomplissement de leurs missions respectives.

Lançant officiellement le PAASIT, le Ministre de l’Economie et de la Planification du développement, convaincu de la connexion entre développement et sécurité a dit que « l’émergence du Tchad que nous appelons de tous nos vœux, ne pourra se faire sans l’appui et l’implication véritable des forces de défense et de sécurité. A cet effet, nous avons besoin des forces de sécurité bien structurées, solides et capables de jouer véritablement leurs rôles de force de sécurité intérieure garante d’un environnement économique sécurisé et stable favorisant des investissements directs étrangers, facteurs d’une croissance économique forte, inclusive et durable. »

Projet singulier, un lancement singulier

Au regard de son domaine d’intervention, le PAASIT est un projet singulier dont les effets impacteront durablement la bonne gouvernance. Aussi, le comité d’organisation faisant les choses dans les détails, a-t-il commandité plusieurs spectacles pour informer le grand public sur le projet.

Dans la matinée, à la cérémonie protocolaire à la Maison de la Femme, l’assistance a eu à se délecter des sketches dépeignant les relations actuelles et futures entre les populations et les FSI. Dans la soirée, c’est un match de football qui a mis aux prises les éléments des FSI et les acteurs de la société civile avec l’équipe des communicateurs tchadiens.

Fanfares militaires et groupes de danses folkloriques ont animé de bout en bout les deux cérémonies.

Please follow and like us:
EMAIL
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us
LINKEDIN
INSTAGRAM
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial

Vous pouvez nous suivre!